Loading...
Skip to Content

Place de la bourse

Devis Descriptif


Le 15 janvier 1741, Gabriel signait à Versailles les plans des fondations, du rez-de-chaussée, du premier étage et de l'attique. Le 25 une copie du devis descriptif permet de se faire une idée précise de la première conception connue de Gabriel

« La Bourse occupera le gros Pavillon de la Place Royale, le côté d'icelle jusqu'à l'angle du pan coupé opposé à la Doüane et toute l'aile ensuitte du pavillon qui regarde le port du côté du Chapeau-Rouge, dont les façades sont déjà bâties. Il y aura de profondeur depuis sa face sur le port jusqu'au delà de la rue Porte-des-Paux, dans l'intérieur de la ville, vingt-six toises et demie ou environ. Et, à cet effet, les échopes qui sont adossées contre le mur de la ville, ainsi que les maisons en dedans, aussi adossées audit mur, et quelqu'autres vis-à-vis ayant face sur laditte rue, seront démolies et remboursées par la communauté de la Ville aux propriétaires, après que l'estimation en aura été faite.

Cette Bourse sera appliquée par bas à une grande cour, où l'on entrera par une porte à percer dans le mur de ville, vis-à-vis la rue du Pont-de-la-Mousque, autour de laquelle cour il y aura des appentis adossés tant au mur de ville qu'au mur de closture, qui serviront de boutiques en temps de foire, et à d'autres usages dans les intervalles.

Les corps de bâtiment sur la place et gros Pavillon seront appliqués par bas à de grandes galleries voutées en trois parties, qui auront vües sur laditte place et sur la cour intérieure, pour y assembler Mrs les negocians et autres et y traitter des affaires de commerce, jusqu'à l'angle du pan coupé, au bout desquelles, dans le triangle que forme ledit pan coupé, sera pratiqué une chapelle, une sacristie avec un degré éclairé sur une petitte cour de derrière. L'on entrera dans ces galleries basses par quatre portes, dont deux dans le milieu de chaque pavillon et une autre sur la place, dans le milieu de l'intervalle entre ce Pavillon et l'angle du pan coupé sur la place, et la quatrième vis-à-vis dans la face sur la cour.

La partie de l'aile sur le port, jusqu'au delà de l'avantcorps où est une grande porte en cimetrie de celle de la Douane, sera appliquée à un vestibule auquel on entrera de la gallerie par trois arcades, et d'icelluy par trois autres au grand escalier qui montera par le milieu et se divisera en deux rampes qui arriveront sur le grand pallier ; ledit vestibule aussi vouté, ainsy que le pallier et le dessous des rampes. Et le mur qui separera led. degré opposé au mur de face de la cour, sur laquelle il aura ses veües, laissant une distance entre iceluy et le mur de face sur l'aile sur le port, qui sera occupée par de petits logements sur la rivière avec entresolles dessus.

L'etage d'attique, auquel on montera par un escalier particulier sur le port et celuy près de la chapelle, sera distribué par un collidor qui communiquera à plusieurs appartemens et salles aux usages qu'il conviendra. Tous les combles seront, comme ceux des Bâtimens de la Douane, occupés par des greniers.

Les façades du côté de la place, au pavillon en retour sur le port, ainsi que toute l'aile qui le joint, seront couronnées d'une balustrade avec trophez et vazes, le tout de même hauteur et decoration que celle de l'Hôtel des Fermes.

Le gros Pavillon sera decoré d'une lanterne en dôme au-dessus du faux comble, avec une terrasse de plomb et balustrade de fer au pourtour semblable à celle de l'Hôtel des Fermes.

Plusieurs arcades de la decoration de la place et de l'aile sur la rivière, qui ont été laissées vuides et ouvertes, dans le dessein d'y pratiquer des ouvertures de portes cochères et boutiques, seront remplies dans la partie renfoncée, avec croisées semblables à celles qui sont déjà faites, soubassemens et appuis, sous toutes lesquelles sera pratiqué des soupiraux pour éclairer les caves ; au surplus, les bâtimens de cette Bourse, par le côté de la cour, seront elevez et decorez ainsi qu'il sera indiqué...
»