Révolution française

Les Girondins


Pierre Victurnien Vergniaud


Pierre_Vergniaud.webp

Pierre Victurnien Vergniaud (né le 31 mai 1753 à Limoges - guillotiné 31 octobre 1793 à Paris) était un avocat, homme politique et révolutionnaire français.

Vergniaud ne doit pas être réduit à son éloquence. Par-delà son talent oratoire, il reste un des grands acteurs de la Révolution. Président à plusieurs reprises de l'Assemblée législative et de la Convention nationale, c'est lui qui déclara la « patrie en danger » (discours du 3 juillet 1792). C'est également lui qui prononça la suspension du roi au 10 août 1792 et le verdict qui condamna Louis XVI à la mort. Il fut pour beaucoup dans la chute du trône, et la levée en masse des citoyens pour la guerre. Il fut avec Georges Danton une des grandes voix de la Révolution, ce qui fit regretter à Michelet que ces deux hommes ne se soient pas entendus.

En 1789 Vergniaud a trente-sept ans quand la Révolution éclate à Paris et partout ailleurs en France. Par le biais de la Société des amis de la Constitution, il suit de près les grands événements qui ont lieu à Paris, il s'informe par les journaux et les gazettes. À cette période, Vergniaud est encore favorable à la monarchie constitutionnelle mais la tentative de fuite du roi, le 20 juin 1791, la fusillade du Champ-de-Mars le 17 juillet 1791 et l'impopularité naissante de l'Assemblée constituante, jugée trop modérée par les publicistes et les sections parisiennes remodèlent la pensée politique de Vergniaud, comme celle de bien d'autres révolutionnaires à l'automne 1791. Il présente alors sa candidature à Bordeaux et se fait élire député pour l'assemblée législative qui succède à l'assemblée constituante.

Lien externe : sur wikipedia

Pierre Victurnien Vergniaud